Les Garcelon d'Amérique


En avril 2007, nous avons trouvé l'ascendance de Pierre Garcelon de Guernesey chez les Garcelon d'Ally.

Ses parents sont Pierre Garcelon et Marie Veyret,
- détail qui a son importance, le père de celle-ci était dit : sieur de la Jarige ou de la Garige, selon les actes..
- voir sur ce site dans les registres de Brageac, l'acte n° 567

Notre point de départ :

- La lettre de feu Bernard GARCELON de septembre 1986.
- Des échanges de courriers avec Christophe BRUN,
il avait établi des contacts avec Christine Garcelon et Betty MARTIN (Garcelon) l'une en Californie et l'autre dans le Mississipi.
Malheureusement ces contacts sont perdus.
De plus il avait obtenu en son temps, les mêmes renseignements que Françoise TALANDIER à Londres. 
- Une recherche sur Internet : "Pierre Garcelon"

Nos éléments de travail :

Voir notice jointe de Françoise TALANDIER,
Christophe BRUN nous a fourni les mêmes renseignements mais manuscrits, donc plus lourd à transférer sur le site.

Pierre GARCELON :
Né vers 1685 dans les environs de Mauriac
Décédé en septembre 1772 à Guernesey
Fils de Pierre GARCELON et de Marie de la GARIGE



Vol. 42: Register of the church of the Artillery Spitalfields 1691-1786 p. 138 acte 2692 (promesse de mariage)

-14 janvier 1722 - Annonces - Pierre Garselon natif de Moriague, en Auvergne, f. de Pierre Garselon et de Marie de la Garige - Anne La Rue, natifue de Lery en normandie, ff. de Gabriel La Rue et de Françoise Bernard.
- 8 février 1722, marié en 1ère noces  avec Anne LA RUE native de Léry (Eure), fille de Gabriel et de Françoise BENARD, (Actuellement recherches infructueuses aux AD de l'Eure)
-1er avril 1722, Il abjure la religion catholique romaine à Guernesey
-1735, marié en 2ème noces à Jeanne BEDAT, fille de Jean et de Pétronille LEGER.
-1739 à 1767, Recteur de Saint Pierre des Bois à Guernesey
-16 janvier 1743, marié en 3ème noces à Anne LELARGE

Carolyn Halstead,
Extrait d'un de ses courriers :
"En 1982 ma mère et moi avons visité Guernesey et l'église à St. Pierre du Bois. Là on gardait les livres des naissances, mariages et décès jusqu'à l'année 1820 et nous avons vu le nom de Pierre Garcelon à chaque page. Les livres que nous avons vus à l'église donnaient beaucoup d'informations aussi sur la famille de Pierre Garcelon".

Elle nous a fourni les copies des courriers que Pierre Garcelon écrivit à son fils James à Boston,
et nous a ouvert la bonne piste avec ces lettres.
Elle nous a fait connaître Constance Hanscom.

Constance Hanscom a trouvé les parents de Jeanne Bedat à Bordeaux,
elle qui avait écrit à Bernard Garcelon de Nantes et lui avait révélé l'existence des Garcelon d'Amérique.
Extrait des courriers qu'elle nous avait adressés.

Nos recherches sur le couple Pierre Garcelon  & Marie La Jarige ou de la Garige étaient demeurées vaines sur Mauriac et le nord Cantal.

Le résultat :

De tous les Pierre Garcelon, que nous avons relevés dans les différents registres paroissiaux autour de Mauriac, pour une époque située entre 1680 et 1720,
celui-ci est le seul qui correspond à savoir :
- la date de naissance,
-avoir pour parents un Pierre Garcelon et une Marie ..... de la Jarrige,
- être prêtre.

C'est en faisant des comparaisons entre les lettres de Pierrre Garcelon et des actes des registres d'Ally et Brageac que nous avons enfin pu faire le raccord entre les deux descendances, française et américaine.

Au-dessus nous avons François Garcelon et Marie Serre, de Tarrieu à Ally, François est le fils de Michel Garcelon le notaire de Chaussenac. voir le graphique de descendance.

Du 16 au 19 juillet 2007 nous avons eu la chance d'accueillir Carolyn Halstead, nous lui avons fait découvrir la terre de ses ancêtres, 290 ans après le départ de Pierre Garcelon vers Guernesey, elle est la première descendante à revenir sur les traces de celui-ci, l'émotion était très forte !

Un diaporama  de la région  d'Ally et de Brageac.


Voir le graphique de descendance "8- Guernesey"

D'autre part Pierre Garcelon étant, à l'origine, prêtre catholique et que la région de Mauriac dépendait de l'évêché de Riom, l'idéal serait de poursuivre des recherches aux archives du Puy de Dôme.
Le parrain de Pierre est également prêtre, il était séminariste à Clermont (63) Voir son titre clérical.
Un séjour à Guernesey pourrait s'avérer utile, surtout s'il était possible de numériser les actes couvrant la période d'exercice pastoral de Pierre Garcelon
Il est évident que nous espérons tous commentaires et preuves pouvant modifier cette mise en place.

Le parcours de Pierre Garcelon de Guernesey avec l'évolution de sa signature.


4 septembre 1685 à Brageac, mariage de Pierre Garcelon et Marie Vayret.
Photo n°567 dans le registre de Brageac

L'an1685 et le 4ème jour de septembre,  après les fiancailles et les publications faite des bans du mariage, par trois diverses fois différentes à nos prônes des messes  de paroisse. Savoir le 10ème et le 12ème jour du mois de juin dernier, premier et troisième fête de Pentecôte et le 17ème du même mois jour des dimanches d'entre Pierre Garcelon, âgé d'environ quarante ans, naturel et légitime à feus François et Marie Serre du village de Tarrieu, paroisse d'Ally d'une part et entre Marie Vayret âgée de vingt-cinq ans soussigné avec ledit Garcelon, fille naturelle et légitime de feu Pierre Vayret, Sieur de La Jarrige et demoiselle Jeanne de Douhet de Pradel les Brageac. et ne s'étant découvert aucun empêchement ni dans notre paroisse ni dans celle dudit Ally selon l'attestation dudit curé d'icelle. Je, soussigné, curé dudit Brageac ai assisté à leur mariage avec Louis Vayret, sieur de Lafon, le frère de ladite épouse, soussigné avec Jean Garcelon, prêtre dudit Tarrieu, soussigné, noble François de Pestels, chevalier Sieur Deler et de La Vayssière, Antoine Diernat, fils de Messire Jean Diernat du présent lieu soussigné et Jacques Vayret, frère de ladite épouse.
suivent les signatures de : Pierre Garcelon, Marie Vayret, Deler (c-à-d. Francois de Pestels), Diernat, Louis Vayret, Jean Garcelon prêtre et Vincent curé.


François Garcelon
décède le 2 novembre 1679 à Tarrieu à Ally: n° 243 et 391.
Marie Serre décède le 4 octobre 1689 à Tarrieu à Ally:  n° 242 et 391.

Lafon est un endroit oublié (comme la Jarrige).
À cet endroit, nous avons rencontré la personne qui avait la clé de l'église à Brageac et qui nous a expliqué que ce lieu s'appelait Lafon car dans le champ au-dessus de la maison il y a des sources,
la maison s'appelait "la maison du notaire", appellation, aussi, oubliée !

 
Parfois, à l'intérieur d'une maison nous pouvons trouver,  un joli encadrement de porte comme celui-ci.
 
C'est à la sortie de Brageac, direction Chaussenac.

18 octobre 1685, abrogation de l'édit de Nantes.


24 septembre 1686, naissance de Pierre Garcelon, village de Tarrieu paroisse d'Ally.
Photos n°307 et n°585
Le baptême de Pierre Garcelon à Tarrieu .
Le 27ème de septembre 1686, a été baptisé moi vicaire soussigné Pierre Garcelon, fils légitime à Pierre Garcelon et à Marie Veyret, sa femme du village de Tarrieu, né le 24ème dudit mois et an.  parrain  Antoine Garcelon de ce lieu  d'Ally le soussigné,(A)  marraine Gilberte Veyret de Brageac qui a déclaré qu'elle ne savait pas signer. (A) qui a porté ledit enfant au lieu et  nom de Monsieur Pierre Garcelon, curé dans le diocèse de Périgueux, frère du dit Pierre Garcelon.
signatures d'Antoine Garcelon, pour le moment cet Antoine Garcelon n'est pas identifié
dans le 1er acte : dans le 2ème acte : .
un même homme, deux signatures.


Pendant 22 ans absence de renseignements sur Pierre.

12 septembre 1708, Pierre Garcelon, bachelier en droit civil, habitant le village de Tarrieu paroisse d'Ally, il est le parrain de Marguerite Garcelon fille de Jean Garcelon et Catherine Maisonneuve.
Photo n°770
Un baptême à Tarrieu :
Marguerite Garcelon naquit et fût baptisée par moi curé soussigné le 17 septembre 1708, fille naturelle et légitime de Jean Garcelon et de Catherine Maisonneuve, parrain Monsieur Pierre Garcelon, bachelier en droit civil du village de Tarrieu, paroisse d'Ally, soussigné, marraine Marguerite Fontanges dudit Ally qui n'a su signer de ce requise par moi curé soussigné.
Les signatures suivent : de Pierre Garcelon et de Leconet, curé d'Ally.
   Donc à ce moment-là, Pierre est étudiant, âgé de 22 ans.

12 juin 1709, création du titre clérical de Pierre Garcelon par son père Pierre. Il s'agit de l'établissement d'une rente viagère annuelle de 80 livres pour lui donner les moyens de subsister lorsqu'il sera prêtre, la rente sera payable de 6 mois en 6 mois et par avance dès qu'il sera ordonné.  n°447  448  449  450

21 août 1710, lors du mariage de sa sœur Antoinette avec Émeric Lavergne, Pierre frère de l'épouse, témoin soussigné, est dit acolyte (le rôle de l'acolyte est d'être le servant du prêtre à l'église, mais il n'est pas prêtre.)
Photo n°778
Mariage à Ally :
Après avoir publié deux bans et  vu la dispense pour le troisième ban du mariage d'entre Eymeric Lavergne, fils naturel et légitime d'une autre Eymeric Lavergne et d'Antoinette Boudie du village de Chameyrac, paroisse de Barriac et d'Antoinette Garcelon, fille naturelle et légitime de Pierre Garcelon et de feue Marie Veyret du village de Tarrieu. La permission du sieur curé dudit Barriac valablement obtenue. Les autres cérémonies de l'église et les déclarations de la majesté dûment observées, je, curé soussigné, leur a donné la bénédiction nuptiale dans l'église dudit Ally le 21 août 1710, en présence dudit Pierre Garcelon et Eymeric Lavergne, pères desdits époux, sieur Pierre Garcelon, acolyte, frère de ladite épouse, Jean Garcelon dudit Tarrieu, soussigné avec ledit épux , ladite épouse a déclaré ne savoir signer ce  requise par moi, curé soussigné.
Les signatures :
    
    Pierre Garcelon le fils,                          Pierre Garcelon le père,            Jean Garcelon (prêtre à Tarrieu) .

Pierre Garcelon a 24 ans.

C'est après cette date qu'il sera ordonné prêtre, mais nous n'avons pas trouvé la date de son ordination

Photo n°798
20 août 1712, Pierre Lavergne est né et a été baptisé le lendemain par moi, le prêtre soussigné. Il était un fils naturel et légitime d'Eymeric Lavergne et Antoinette Garcelon, et le parrain était Pierre Garcelon, soussigné du village de Tarrieu, paroisse d'Ally. La marraine Margueritte Boudie du village de Chameyrac, la paroisse de Barriac, ne savait pas comment signer son nom.
Les signatures sont : de Pierre Garcelon   et Leconet, le prêtre.
C'est la signature de Pierre Garcelon, père de Pierre et Antoinette.
Traditionnellement, le grand-père et la grand-mère du premier enfant étaient nommés parrain et marraine.

20 février 1716
Photo n°830 dans le registre Ally
Jeanne Garcelon, fille naturelle et légitime de Jean Garcelon et Catherine Maisonneuve naquit le 18 février 1716 et fut baptisée le 20 par moi, le vicaire soussigné.  parrain  Pierre Garcelon du village de Tarrieu, prêtre d'Ally soussigné, et marraine  Jeanne Fontanges dudit Ally, qui n'a su signer de ce requise par moi.
Les signatures :  Pierre Garcelon (âgé de 29 ans et demi)  et Alardier, vicaire d'Ally.
 

pendant 5 ans  nous perdons la trace de Pierre Garcelon .
Nous retrouvons Pierre Garcelon à Londres, selon les recherches effectuées par Constance Hanscom,
Voir son livre "Ancestors and descendants of James Garcelon and Delivrance Anis",

21 mars 1721  Livre de Constance Hanscom Voir page 11
Pierre Garcelon réapparaît à Londres où il présente les lettres de son ordination de diacre et de prêtre, puis il abjure la religion catholique, et obtient l'administration de la paroisse de St Pierre du Bois à Guernesey 
Mr. Joseph Querray, ancien prêtre et chanoine, ayant fait la même démarche le même jour, obtient la paroisse de
St sauveur à Guernesey. Pierre a 35 ans

9 mois plus tard :

14 janvier 1722  Livre de Constance Hanscom Voir page 10
à Londres mariage de Pierre Garcelon  avec Anne la Rue native de Normandie.
Il s'agit de son premier mariage. Anne est la fille de Gabriel La Rue et Françoise Bernard de Léry (Eure - 27)

16 mars 1724
à Guernesey, naissance de Pierre, seul enfant de cette union.
20 juin 1734   à Guernesey,  décès d'Anne La Rue, femme de Pierre.

En 1735 second mariage de Pierre Garcelon  avec Jeanne Bedat, dont l'acte de mariage n'a pas été trouvé.
4 février 1736 à Guernesey, naissance de Louise Jeanne Charlotte.
4 avril 1739 à Guernesey naissance de James. Livre de Constance Hanscom Voir page 6
18 mars 1742 décès de Jeanne de Bedat.
16 janvier 1743 à Guernesey, 3e mariage de Pierre Garcelon avec Anne le Large.
16 février 1743 à Guernesey naissance de Ann.
17 juin 1745 à Guernesey naissance de William. décèdera le 10 mai 1761 en Hollande, âgé de 16 ans
31 août 1748 à Guernesey naissance de Martha.
25 juillet 1747 à Guernesey décède Jeanne Louise Charlotte.


Lettres de Pierre Garcelon de Guernsey adressées à son fils James


la transcription de l'ensemble de ces lettres est sur cette page   (non terminée . . . !) à suivre . . .

Pas facile de tout faire, tout seul !

4 janvier 1750

Guernsey 1,  2,
Pierre Garcelon adresse une lettre de remontrances à son fils James en apprentissage à Londres.
      
gauche à droite:  Ally :12/09/1708                  Ally : 21/08/1710                        Guernesey : 04/01/1750

Nous trouvons ainsi une première signature qui servira de comparaison avec celles trouvées dans les registres de la paroisse d'Ally en France.

Dans son livre "Ancestors and descendants of James Garcelon and Delivrance Anis",
Constance Hanscom est très troublée par le fait que Pierre envoie son fils à Londres en apprentissage de marin alors qu'il n'a que 10 ans.
"The next event of which there is definite knowledge, from his father's writing, was the discovery that James had been sent to London at the age of ten to serve an apprenticeship as a seaman.
What motivated his father to arrange what seems cruel treatment for such a young child, sent to live in a foreign land among strangers who spoke a different language, is hard for us to understand,
and one wonders if the step-mother influenced the decision"
.
Mais il n'y a là aucun mauvais traitement envers cet enfant. Les usages de l'époque étaient très différents des nôtres. Lorsqu'un enfant était physiquement apte, il commençait à travailler.

Dans un acte du 24 octobre 1685, il est dit : Jean Garcelon décédé en la ville d'Alicante royaume de Valence en Espagne laissa un enfant mâle qui fut conduit en le royaume de France par Pierre Garcelon.
Cet enfant Antoine Garcelon, approximativement du même âge que James Garcelon, a quitté Alicante pour se rendre dans le village d'Ostenac à Chaussenac dans le Cantal, avec son oncle Pierre Garcelon de Tarrieu, marchand chaudronnier,  ce voyage se fait à pied, un périple de 1200 km environ.

Ce Pierre Garcelon est le père de Pierre Garcelon le pasteur de Guernesey qui naîtra en 1686.
Donc il s'agit d'un usage normal à cette époque, évidemment très différent de nos coutumes.

Concernant la lettre que Pierre, le pasteur, adresse à son fils James au sujet de sa mauvaise conduite ou supposée telle, il faut aussi relativiser, car les mœurs de l'époque n'étaient pas meilleures que les nôtres. Il est fort probable que James, jeune adolescent a été victime de pédophilie du fait de certains adultes, et probablement l'exigence morale de son père n'a pas envisagé cette situation.
Mais s'il sermonne vertement et durement son fils, il espère le voir revenir dans le droit chemin. Les quelques lettres que nous avons de Pierre nous montre un pasteur très rigoureux et intransigeant sur la morale.
C'est peut-être cette rigueur qui l'a poussé à quitter la religion catholique.


26 juin 1751 à Guernesey naissance de Marie.
10 juillet 1752 à Jersey mariage de Pierre Garcelon premier fils de Pierre avec Marie Quesnel.
15 mai 1753 à Guernesey naissance de Suzanne.

9 juin 1753  Guernsey  3,  4,  5 Pierre écrit à son fils James âgé de 14ans, à Boston.
Nous obtenons une 2e signature semblable à celle de la première lettre.
 
 
12 septembre 1753,  Guernsey 6 et 7
nouvelle lettre de Pierre son fils James à Boston, avec autre signature semblable aux 2 premières.
 

20 avril 1754  Guernsey  8, 9, 10
autre lettre de Pierre son fils James à Boston, même signature.

 

5 février 1756 Guernesey naissance de Judith.
10 mai 1761 décès de William Garcelon

2 janvier 1762  Guernsey  11, 12, 13
lettre de Pierre à James mais avec une nouvelle signature
 
la bataille de Quiberon
 

Juillet 1763 à Cuba décès de Pierre premier fils de Pierre Garcelon.
Le testament Peter Garcelon et sa traduction par Philippe Fressynier

20 juin 1764  Guernsey 14, 15 
Je t'apprendrai que ton frère William qui avait voulu être marin eu le malheur de se noyer il y a trois ans dans une rivière de Hollande et que Pierre ton frère aîné mourut et fut enterré à La Havane le mois de juillet dernier. lettre de Pierre Garcelon à James avec une signature identique à celle du 2 janvier 1762

Note volante : Guernsey 16, 17

20 avril 1765  Guernsey 18.19
lettre de Pierre à James avec autre signature légèrement semblable aux 2 précédentes 

18 mai 1767   Guernsey  21
lettre de Pierre à James avec une signature simplifiée

 
12 mars 1770, Guensey  23
lettre de Pierre à James, autre style de signature.
 
 
13 novembre 1770, Guensey  25
autre présentation de signature, mais le style est semblable.
 
12 octobre 1771 Guensey  27
dernière lettre de Pierre Garcelon à son fils James, petite signature.
   
 
16 juillet 1772 à Guernesey décès de Pierre Garcelon, âgé de 86 ans.
 


Retour